Courtier de l’équipe – Sylvain Lacasse

PM: Bonjour à tous, pour ce nouvel article sur la présentation des courtiers de notre équipe, je suis présentement avec Sylvain Lacasse notre courtier de Québec. Sylvain a commencé avec nous il y a neuf mois et je suis extrêmement fier des résultats. Il a vraiment pris d’assaut le marché de Québec et il est probablement le courtier qui a le plus d’inscription pour ce qui est du 6 logements et plus. Si la croissance se maintient à ce rythme, l’agence devrait également devenir numéro un dans les prochains mois donc nous en sommes très heureux. Peux-tu nous donner ton parcours des dernières années?SL: J’ai démarré en informatique comme conseiller pour des compagnies privées puis, à la fin de ma carrière d’informaticien, j’étais à mon compte comme travailleur autonome. Parallèlement à cela, ma famille et moi avons commencé à investir en immobilier en 2004. Avec l’informatique des dernières années, j’avais réussi à me créer une certaine liberté et nous cherchions à maintenir cela avec l’immobilier. Nous avons fait plusieurs transactions avec les années, ce qui a fait en sorte que, au fil des années, nous avions bâti un parc immobilier d’environ 60 logements dans différents secteurs de la ville de Québec.PM: Cela faisait des années que Sanaa et moi voulions développer le marché de Québec et nous nous sommes fait approcher par la plupart des courtiers touchant aux multi-logements dans la région, mais il manquait toujours quelque chose. Nous avons compris avec les années que, l’immobilier est très simple, mais que se sont les gens qui la rendent compliquée. Notre but était donc de trouver une personne qui était excellente avec les gens et comprenait très bien les relations humaines et, lorsque nous avons su que tu suivais ton cours de courtier ça a été instantané. Nous t’avons offert une offre rapidement. Le fait que tu aies ton expérience est un gros plus, car, le courtage immobilier s’apprend très bien, mais on ne peut pas apprendre à quelqu’un d’une quarantaine d’année comment interagir avec les gens.SL: Exactement, car j’avais déjà rencontré Patrice il y a longtemps à travers le Club des investisseurs immobilier. Nous avions passé des semaines ensemble à différents événements, donc ça a été naturel pour moi d’aller vers Patrice Ménard Multi-Logements Agence Immobilière. Le courtage immobilier est venu suite à mes années d’investissements en immobilier, car il s’agissait pour moi d’un tremplin pour être à temps plein en immobilier.PM: Tu peux donc te servir de ton expérience sur le terrain avec les gens. Maintenant, quel conseil pourrais-tu donner à un acheteur qui aimerais se lancer lorsque vient le temps d’acheter un immeuble?« On entend souvent des histoires d’horreurs, mais ça arrive. Si vous aviez un commerce ce serait autre chose, mais dans ce cas, votre commerce est l’immobilier » – Sylvain LacasseSL: Une chose que j’ai retenu est de se faire confiance. Souvent les gens, surtout pour un premier investissement, hésite et analyse. Oui cela peut être une bonne chose, mais après une certain temps il faut se faire confiance et passer à l’action. On entend souvent des histoires d’horreurs, mais ça arrive. Si vous aviez un commerce ce serait autre chose, mais dans ce cas, votre commerce est l’immobilier. De plus, vous êtes entourés de gens et en faisant affaire avec notre agence vous êtes soutenus par des experts dans le domaine qui sont en mesure de vous appuyez même au-delà de la transaction.PM: C’est intéressant que tu parles de la peur, contrairement à ce que les gens peuvent penser, l’immobilier n’est pas passif, mais pas du tout. C’est un investissement qui est sur, mais qui demande du temps.SL: Exact, et parfois il peut s’agir d’acheteurs d’expérience qui ont acheté il y a cinq ou six ans et qui n’ont pas été actifs depuis ce temps-là donc il s’agit simplement de reprendre le pouls du marché et se faire confiance.PM: Il y a aussi les problèmes que l’on voit en gros avant d’acheter, car l’immeuble reste une bête qu’on ne connaît pas et que l’on doit prendre le temps d’apprivoiser. Cependant, tous les problèmes que l’on voit avant l’acquisition, après 4 à 6 mois, ne posent plus aucun problème, car il y a d’autre chose qu’on ne connaissait pas qui sont arrivés et ce sont ces derniers qui occupent notre attention. S’il n’y a pas de problèmes de fondation et d’environnements, le reste peut se régler.SL: Exact, tout se corrige. » Si vous croyez vendre, préparez-vous à la vente. Préparez votre immeuble à la vente. Il s’agit de petits détails qui feront en sorte que cela va faciliter la tâche à tout le monde en bout de ligne » – Sylvain LacassePM: Du côté vendeur, qu’est-ce que tu conseilles à un vendeur lorsque vient le temps de mettre son immeuble en vente?SL: Le conseil que j’aimerais donner est que, si vous croyez vendre, peu importe dans combien de temps, préparez-vous à la vente. Préparez votre immeuble à la vente. Il s’agit de petits détails qui feront en sorte que cela va faciliter la tâche à tout le monde en bout de ligne.PM: Il faut aussi mettre les investissements aux bons endroits, souvent j’ai vu des propriétaires rénover 2 ou 3 logements sur 25, par exemple, et mettre tout leur argent à cet endroit ce qui a pour effet que tout le reste n’est pas affecté par les rénovations. De plus, lorsque vient le temps de la mise en marché, les gens ne voient pas les logements qui ont été rénovés. Même au niveau de la location, même si les logements sont impeccables, le locataire se fait une idée au moment où il entre dans l’immeuble avant même d’arriver au logement. Lorsque les gens sont fiers d’entrer dans l’immeuble, c’est à ce moment qu’on voit une différence par la suite.SL: Exactement, donc pour le propriétaire ce ne sont pas des grosses choses à faire, de gros investissements, mais cela peut faire une différence importante en bout de ligne pour faciliter la transaction et même aller chercher un meilleur prix.PM: Exact, les analyses de potentiels que nous offrons dans notre programme d’Acheteurs VIP peuvent aussi être utilisées par un propriétaire, par exemple, six mois ou un an avant de vendre son immeuble afin de voir quel point de dépenses il est possible d’améliorer sur l’immeuble. Pour finir, as-tu un livre, podcast ou un mentor à recommander aux lecteurs?SL: Il y a plusieurs livres qui existent, c’est certain qu’au niveau francophone, il y en a un peu moins. On connaît ceux de Jacques Lépine qui est la base pour l’investissement immobilier. Donc ce serait ma recommandation pour quiconque désirant se lancer dans l’investissement immobilier.PM: Félicitations Sylvain pour ce que tu as accompli en 2017, bien hâte de voir ce qui s’en vient pour 2018 et tous tes précieux conseils. Pour ceux désirant travailler avec Sylvain, il est situé dans la région de Québec et Trois-Rivières. L’entrevue est disponible sur notre page Facebook : Patrice Ménard – Multi-logements ou sur notre site web : patricemenard.com