Entrevue Jimmy Troeung

 PM: Bonjour à tous, pour ce nouvel article nous allons aborder le sujet du droit immobilier et j’ai l’honneur d’Avoir avec moi Maitre Jimmy Troeung. Jimmy est une personnalité publique dans les médias sociaux, il se fait même appeler l’avocat des Mordus, et il est très généreux de son temps. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai la chance de m’asseoir avec lui pour cet article. Il y a quelques semaines, il a relâché un document sur les médias sociaux à propos des avis que les propriétaires peuvent utiliser comme modèle d’envoi. Je trouve intéressant la mentalité de donner aux gens. Ça permet de bâtir une crédibilité et une réputation auprès de ton audience. C’est un peu ce que Sanaa et moi avons fait avec le rapport annuel. Plusieurs personnes nous ont dit qu’avec tout le travail que nous avions mis la dessus, il était inconcevable de l’offrir gratuitement aux gens par la suite. Sauf que, en observant où cela nous a mené plusieurs années par après, ça nous a permis de développer une grosse entreprise. Jimmy a plusieurs documents qu’il compte relâcher au fur et à mesure donc je le laisse s’introduire.
JT: Avocat associé chez Larouche associé depuis huit ans en droit immobilier et en litige. Lorsque j’ai sorti le document d’avis de retards fréquents, l’idée m’Est venue car, à chaque semaine, dans le groupe des Mordus d’immobilier, il y avait des questions à ce sujet. J’ai donc eu l’idée de standardiser les opérations de location immobilière. C’est dans ce cadre que j’ai préparé une trentaine de documents afin de standardiser les procédures de locations pour les propriétaires.PM: Donc dans les documents , il s’agit d’un genre de modèle que les gens pourront personnaliser et ensuite utiliser selon la situation. Par exemple, le premier a été les retards fréquents.L’objectif de ces documents, parmi lesquels on retrouve le bruit excessif, la cession de bail, etc. est de donner accès à un modèle de base sur lequel les propriétaires vont pouvoir se fier et qu’ils pourront ajuster et modifier par la suite » – Patrice MénardJT: Par la suite, un des documents est l’avis d’enquête. Par exemple, un locataire se plaint du tapage excessif causé par l’un de ses voisins. Dans ce cas, nous avons préparé une lettre afin d’aviser le locataire que nous allions jeter un coup d’oeil et envoyer un avis au locataire causant le bruit. Bref, tous les avis sont présents pour toutes les situations. On y retrouve également les règlements intérieurs. Par exemple, qu’est-ce que l’on va faire lorsque la marijuana sera légalisée?PM: L’objectif de ces documents, parmi lesquels on retrouve le bruit excessif, la cession de bail, etc. est de donner accès à un modèle de base sur lequel les propriétaires vont pouvoir se fier et qu’ils pourront ajuster et modifier par la suite. Le plus important, cependant, est que, lorsque les chose compliquent, par la suite, le fait d’avoir démarré le processus avec les bons avis fera, en bout de ligne toute la différence.JT: Exactement, par exemple, au niveau des retards fréquents, si le propriétaire a déjà envoyé trois ou quatre avis, ce dernier peut gagner sa cause devant la Régie du logement en disant voici le préjudice sérieux et les avis que j’ai envoyé. Cela fait aussi la création de la preuve. Par exemple, un locataire ayant un voisin fumant de la marijuana chaque jour, les avis ont été envoyés, au final, cela paraît bien devant la Régie. Le but est de ne plus laisser place à l’improvisation. Investir en immobilier est une business et c’est aussi la philosophie d’Immopreneur.PM: Excellent, donc pour les prochaines semaines Jimmy relachera de temps à autres ces documents donc je vous invite à le suivre sur les médias sociaux. Tous les documents sont disponibles pour les gens qui sont sur notre programme d’acheteurs VIP dans l’espace client. Merci à Jimmy Troeung de nous avoir offert son temps et ses précieux conseils pour l’écriture de cet article ainsi que l’entrevue vidéo. L’entrevue est disponible sur notre page Facebook : Patrice Ménard – Multi-logements ou sur notre site web : patricemenard.com